Le bal des casse cailloux

Jean Métégnier

D'une sorte de cageot avec des fils de pêche son père lui fit sa première guitare! Puis comme d'autres vont au conservatoire, il apprit presque tout le répertoire en ramassant les fèves au jardin, aux côtés de la «Nonna Maria», sa grand-mère Napolitaine qui chantait à tue-tête. Alors il apprit aussi le violoncelle pour bien dire les choses avec plus de poids… (La mandoline non plus ne lui fait pas peur!).

Jean Métégnier a rejoint la Cie le Chat perplexe en 2002, au sein duquel il a créé en duo avec Lucie Catsu le spectacle «Les Poilus» d'après un texte de Joseph Delteil sur des partitions de Gabriel Fauré et Camille St Saens. En 2008 il écrit «Une Italie qui chante», spectacle joué et chanté rendant hommage à ses origines italiennes. Il accompagne régulièrement au violoncelle les contes de Lucie Catsu dans les spectacles Histoire de voir la lune et Le Salon de Sieste. Enfin, il partage ses joies musicales au quotidien en intervenant dans les écoles.


__ veillée spectacle __

Vendredi 28 Août 2015

"Le Bal des Casse-Cailloux"

Jean Métégnier (parole et chant, accordéon, mandoline, banjoline, guitare, tamburello e tutti quanti). Écriture et mise en scène : Stella Cohen Hadria et Lucie Catsu.  Machineries : Nico Gotro. Personnages sculptés : Jean Estaque.

21h30 > sous le grand'chap
Durée > 1h20

Genre > Concert à histoires franco-italien
Public > A partir de 8 ans
Tarifs > plein tarif 15 € / tarif réduit 11 €
Réservation conseillée

La Grande Histoire, celle que tout le monde connaît, c’est l’ascension de Mussolini en Italie qui prive d’emploi ceux qui n’ont pas la carte du parti fasciste.
Les petites histoires, celles dont on entend plus rarement parler, ce sont celles de tous ces hommes, toutes ces femmes, toutes ces familles qui ont dû s’exiler, changer de vie, de langue et de pays...
Entre chansons et tranches de vie, Le bal des casse-cailloux nous plonge dans une drôle d’épopée : celle de ces Italiens tailleurs de pierre qui ont fui le fascisme et sont venus “cogner le granit” en France, et tout  particulièrement en Creuse.
Un travail de forçat, au fond des bois, “con la pioggia, o la neve, quando soffia il vento”, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il gèle à pierre fendre !
Mais s’il y a une chose dont tout le monde se souvient, c’est que ces
Italiens épris de liberté sont arrivés avec leurs instruments de musique et que dans tous les villages, entre deux chantiers, on s’est mis à danser…


"Le petit bal perplexe"

Les artistes du Chat perplexe revisitent les chansons d’hier pour
vous inviter à danser, pendant une heure, un répertoire tendre et léger qui glisse du français à l’italien. Marie Dubas et Frehel bien sûr seront là, mais aussi la canzone de Marcellina.
Valses, tangos, cha-cha-cha(t) perplexe... !