Sandrine Gniady

Venue du Nord, Sandrine s'est récemment installée sur le plateau de Millevaches. Après avoir usé ses godasses aux bitumes des grandes plaines urbaines, c'est désormais à travers de profondes forêts qu'elle promène ses histoires. Qu'est-ce que ça change ? Alors ça, elle ne le sait pas encore.

Comment ça, c'est loin le Plateau ?! Quelques coup d'ailes et la voilà dans votre jardin. On apprend de ces choses par là-bas...

​Ce qui ne change pas : archéologue de formation, Sandrine s’est formée aux arts de la parole avec Rachid Bouali, Myriam Pellicane, Didier Kowarsky et Michel Hindenoch. Elle raconte de tout, pour tous, avec ou sans musique, parfois à plusieurs voix. Contes traditionnels, nouvelles, mythes, légendes de partout...avec un petit faible pour les facéties et les histoires insensées et un attrait irrésistible pour les épopées nordiques et slaves.

Sa particularité : le déséquilibre. Sandrine se joue volontiers de la fragilité, de l’instantanéité du moment et du silence. Elle laisse le temps aux mots et aux gestes de se frayer un chemin avant d’éclore, frais, précis et inattendus. Son petit plaisir : les racontées intimistes, se payer l'audace de faire connaissance avec des inconnus, les regarder de tout près dans le regard et leur dire, comme ça :

« Un jour, il y avait...».

Plus d'infos sur http://sandrinegniady.wixsite.com/contes