Halima Hamdane

Halima Hamdane est née au Maroc où elle fait des études de lettres et accède au poste de professeur de français au collège puis au lycée. Elle s’installe en France en 1986 et sera chargée de cours de méthodologie à la faculté d’Evry Val d’Essonne.

Sa rencontre avec le conteur Henri Gougaud va la réconcilier à la fois avec le conte et sa langue maternelle. Elle raconte en arabe et en français et puise dans la littérature orale marocaine la majorité des histoires qu’elle raconte.

Aujourd’hui, elle se consacre à l’écriture : Sarraounia en 2002 et Laissez-moi parler en 2006 et au conte : elle conte sur RFI et anime l’Arbre à palabres au musée du Quai Branly.

Halima travaille aussi dans le cadre d’un programme d’alphabétisation pour l’apprentissage de la langue française à partir du conte.

Plus d'informations sur : http://halimahamdane.com/


___Balade Contée___

  Lundi 21 août 2017

" Une virée au Sahara"
9h
RDV au Parking de l'entrée de l'Ile de Vassivière
Durée > 80 min

Genre > Balade Contée
Public > Dès 8 ans

Balade où on se laisse bercer par des contes de dunes, de dromadaires et de génies...
Née au Maroc, Halima est maintenant installée en France. La pratique du racontage l’a réconciliée avec le conte et sa langue maternelle. Elle dit dans le monde entier, en arabe et en français, ses contes puisés dans la tradition orale.


___Atelier Contes Gourmand___

  Lundi 21 août 2017

"Atelier Contes Gourmand"
15h
Ile de Vassivière
Durée > 90 min

Genre > Atelier
Public > Dès 8 ans
(Attention places limitées réservation conseillée)

Intention :
Les femmes de mon enfance racontaient tout en travaillant.
Les après-midi se prolongeaient comme un songe heureux ; il y avait les brodeuses, les fileuses et les expertes en douceurs.
Pendant que les mains dansaient ou s’affairaient les bouches chantaient ou racontaient des histoires.
Enfant je me mettais dans un coin pour ne rien perdre de ces moments magiques qui se terminaient toujours par la dégustation d’une galette et d’un verre de thé à la menthe fraîche.

Déroulement de l’atelier :
• S’asseoir et écouter un conte qui parle de l’origine des galettes que   j’appelle « les cailloux du 7e ciel. »
• Procéder à la confection de la pâte.
• Tout le monde met la main à la pâte en suivant les consignes. (En effet, la pâte doit être travaillée et pliée selon la tradition maghrébine. Ce moment est très important car il rapproche les participants et permet d’échanger et de raconter aussi d’autres expériences culinaires.)
• On s’affaire et la récompense arrive rapidement ; le thé se prépare, les galettes dorées s’habillent de miel et se parfument à l’eau de fleur d’oranger pour le bonheur des petits et des grands...
Il faut dire que tout est propice pour raconter les ingrédients, les arômes, les senteurs…