Tchatcha conte

Gigi Bigot est une conteuse amoureuse de la vie et des gens.  Cette artiste des plus attachantes raconte avec une gourmandise où pétillent émotion et malice. Le propos de Gigi Bigot est clair, vivant, émaillé d’expériences personnelles et ponctué d’histoires.


Après avoir tourné ses spectacles de conte dans toute la France ainsi qu’à l’étranger pendant 20 ans, Gigi Bigot a posé ses valises pour entreprendre une recherche universitaire en sciences de l’éducation. Pour elle, le conteur est un traducteur et le conte un mensonge pour mieux dire la vérité. Du témoignage au conte : et si c’était nos ailes qui nous faisaient tenir debout ?

__ Tchatcha conte __

Jeudi 27 Août 2015

"Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles"
18h30 > tente cabaret
Durée > 2h

Genre > causerie / débat
Public > A partir de 10 ans

Tarifs > gratuit
Réservation OBLIGATOIRE

C'est l'envie pour Gigi Bigot de partager ce qui lui tient à coeur après trente ans de compagnonnage avec le conte.

Différentes fonctions (enseignante, conteuse professionnelle, citoyenne engagée avec le Quart monde) mais toujours le même outil, la parole symbolique.
D'où cette question toujours d'actualité : le poétique n'est-il qu'évasion du réel ou offre-t-il à celui qui parle une place pour être au monde ?


A quoi ça sert de raconter des histoires ? L’imaginaire n’est-il qu’évasion du réel ou offre-t-il à celui qui parle une place pour être au monde ? Cette conférence s’appuie sur une pratique professionnelle d’enseignante et de conteuse mais aussi sur une approche du conte expérimentée en milieu populaire pauvre (ATD Quart monde). Elle pose la question du pouvoir de la parole symbolique aux côtés de la parole informative, rationnelle ou analytique. Ces paroles sont-elles contradictoires ou complémentaires

Gigi Bigot se réfère aux travaux de théoriciens lui permettant de croiser les domaines de l’éducation populaire et de la psychanalyse. Son propos est clair, vivant, émaillé d’expériences personnelles et ponctué d’histoires. Sa conférence s’adresse à vous, parents, enseignants, animateurs, éducateurs et à tous ceux qui pensent qu’on peut vivre “les pieds sur terre et la tête dans les étoiles”.

Elle se poursuit par les questions du public